Une autre écoute

D’UN MONDE A L’AUTRE

Depuis l’année 2000 l’équipe du CPMV organise une consultation ethno psychologique.

C’est un rendez-vous mensuel qui se déroule alternativement à Noisiel ou à Lagny

Notre partenaire est l’Association Maison Sunjata Keita (AMSK)

Nous côtoyons dans le quotidien professionnel des personnes, (jeunes, adultes, isolés ou en famille) qui viennent d’autres continents avec des références, des modes de pensée, des systèmes de vie différents. Elles sont venues en France et ont amené (concrètement ou symboliquement) avec elles les objets, les vêtements, les mets, les coutumes, les langages… avec lesquels elles se sont construites. Majoritairement la venue en France se passe bien. Cependant, quelquefois dans un souci d’intégration, elles ont rejeté ces codes, d’autres fois elles sont restées figées sur des pratiques qui ont pu évoluer au pays, d’autres fois encore des difficultés vécues dans les pays d’origine se transportent….tout cela peut faire naître des comportements déviants, des désordres psychologiques, des incompréhensions voire des conflits familiaux…

Nous constatons souvent que la transmission n’ayant pas été faite au sein de la famille, les jeunes se trouvent alors pris dans des difficultés dont ils ne maîtrisent pas l’origine, sont porteurs d’une histoire, de valeurs qu’ils ne connaissent pas ou peu. De plus, grandissant dans une société avec des codes différents, ils refusent ou acceptent malgré eux les contraintes des traditions familiales ou ont parfois des pratiques de vie choquantes pour la famille.

L’espace de la consultation est alors proposé lorsque le travail d’accompagnement bute sur ces « questions culturelles » qui freinent l’évolution de la personne dans son parcours, l’empêchent de faire des choix, créent des ruptures ou des fragilités. Les personnes concernées se saisissent très rapidement de cette possibilité. Quelquefois elles manifestent de la surprise, mais sont aussi rassurées de pouvoir évoquer « les choses du pays » sans qu’elles ne soient perçues comme « bizarres ». Les différentes questions sont abordées dans un cadre contenant où le thérapeute principal fait circuler la parole.

Nous nous retrouvons donc ensemble (psychologues médiateurs de l’AMSK – éducateurs du CPVM – parfois d’autres professionnels) autour du jeune (et ou) de sa famille pour entendre, comprendre, apprendre, une histoire familiale, mettre des mots sur des incompréhensions, en déceler l’origine, faire du lien entre ici et ailleurs.

Cette approche nous contraint à modifier des représentations, nous enrichit des autres. Elle nous amène également des surprises et peut même être déstabilisante.

En effet lorsqu’il est question de monde invisible, de sorcellerie, de pratiques traditionnelles, de djinns ou de rituels, notre esprit rationnel doit intégrer des univers auxquels il n’est pas habitué et oblige à faire ce parcours vers l’autre.

C’est aussi grâce à ce parcours que la relation évolue, se modifie, que de nouvelles pistes de travail sont inventées.

C’est également un espace qui nous invite à une réflexion théorique autour de thèmes aussi variés que les structures familiales, les croyances, le handicap dans d’autres sociétés,…..


A.M.S.K.

Association Maison Sunjata KEITA

centre de médiations interculturelles et d'aide psychologique aux familles migrantes

Alhassane CHERIF